because outer space is filled inside with black matter that they cannot locate
and inside the atom is nothing, except it’s like a wave or a particle or a string
but it’s nothing they can pin down, because it’s like the dog hit on the 110 freeway
so when you drive up to it you expect blood and guts strewn along the curved lanes
but traffic slows and actually it’s a rug, a carpet with the carpet liner shredded
and the fur of the carpet inside, as if the inside of a dog is fur, fur on the inside
because it may be that we are turning the universe inside out by posting images
on our eyeballs and Facebook, images of faces and zucchini, what’s inside a zucchini:
greenish flesh like worlds posted in recipes across the face of the world
as the mind of the world flashes across screens and Facebook and little hand-held
devices that young people press against their smiles and their young shinyness
so that the outside of everything is decorated with insides, everything shining
like screens, all the interior flatness and chockablock emptiness of humans chockablock
silly on the roadways, silly tilted sideways, wearing their tattoos inside out
they’re tattooing the celestial firmament of the hive mind with constellations of
Disney characters and Spiderman, because it fills the void with the void, it is
the void, the fur-lined animal inside its own cry, vast green heart of the world turned out

that’s why

laliphoto (54)

French translation thanks to Blandine Rinkel:

des vacances ondulées, et un juteux nouvel an 2014, année des semences urbaines et des particules sales,

parce que l’espace lointain est rempli de matière obscure qu’on ne peut localiser, et que l’intérieur de l’atome n’est rien, excepté quelque chose comme une vague ou une poussière ou une ficelle, mais ce n’est rien que l’on puisse punaiser, parce que c’est comme le chien pris de plein fouet sur l’autoroute 110, lorsque vous vous en approchez, vous vous attendez à voir du sang et des boyaux éparpillés le long des voies sinueuses, mais le trafic ralentit et il ne reste qu’un tapis de sol, un tapis avec la doublure du tapis en lambeaux, la fourrure du tapis à l’intérieur, comme si l’intérieur du chien était lui-même une fourrure, comme si ses poils étaient à l’intérieur peut-être, parce que nous renversons l’univers en postant les images de nos pupilles sur Facebook, en postant des images de visages et de courgettes, et voilà ce qu’il y a à l’intérieur d’une courgette : de la chair verdâtre comme autant d’univers postés à la face du monde sous formes de recettes, si bien que l’esprit du monde clignote sur les écrans et sur Facebook et que tous ces petits appareils, les jeune gens les pressent contre leurs sourires et leur timidité de telle façon que l’extérieur de toute chose est décoré avec de l’intérieur, tout brillant, comme des écrans – c’est toute la platitude intérieure et le vide compacté des humains, eux-même compactés bêtement sur les routes, portant leurs tatouages à l’envers et tatouant le firmament céleste d’un esprit grégaire, avec des constellations de personnage Disney et Spiderman, parce que ça remplit le vide avec du vide, parce que c’est le vide même, l’animal doublé de fourrure tapi dans son propre pleur, le vaste coeur vert du monde renversé


voilà pourquoi

Advertisements